Cabinet d’architectes: Philippon-Kalt Architectes

Le concept

Dans le cadre de la réhabilitation d’un immeuble en nouvel établissement EHPAD spécifique aux personnes atteintes d’Alzheimer, une résille en Ductal® FO (Fibres organiques) est conçue pour habiller la façade côté jardin. Adossée au bâtiment réhabilité sur sept niveaux, elle supporte les charges qui lui sont directement appliquées (poids propre et vent).

La résille est composée de « profilés » en DUCTAL® FO armé, possédant cinq types de sections.

Chaque profilé possède une section constante, et s’étend sur deux niveaux. Chaque profilé est modélisé comme une poutre sur trois appuis, chaque appui étant une articulation. Les déplacements horizontaux (selon X et Y) sont bloqués à chaque niveau. Les déplacements verticaux (selon Z) ne sont bloqués qu’en pied de chaque plan de façade.

Cette conception autorise une libre dilatation verticale des lames sous l’action de la température climatique et tolère une flexion des passerelles de 1 cm au bout du porte-à-faux sans mettre en charge la résille. Les lames créent un rôle de brise-soleil et de confort visuel.

La solution idéale

La double peau de la façade constitue un élément de confort pour les résidents :

  • la première, située devant les coursives, filtre les rayons de soleil directs, tout en préservant la luminosité des chambres, caractéristique essentielle pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
  • la seconde peau assure le clos du bâtiment tout en offrant aux résidents de larges vues sur le jardin.

La résille s’étend sur une surface de 1000 m2 et couvre 22 m de hauteur du bâtiment. Les lames sont de 6 m de longueur, 20 à 65 cm de largeur et 7 à 12 cm d’épaisseur.

Intégré dans son environnement

Dans un quartier sensible et chargé d’Histoire, les architectes se sont attachés à la pertinence de leur intervention en cohérence avec le programme et en harmonie avec le site. Sur jardin, la nouvelle façade à l’ouest, se développe en larges plis dans la limite des prospects environnants. Par un vocabulaire architectural qui s’inspire des lignes végétales du jardin, les effets d’ombres et de lumières jouent avec ceux des arbres.
Par son écriture architecturale, qui évite tout pastiche, la façade nouvelle est ancrée dans son époque tout en répondant aux contraintes réglementaires du site ainsi qu’aux exigences de sécurité.
En effet, la nécessité d’un accès pompier à chaque chambre par l’extérieur a contraint la création de coursives en façade ouest, sur le jardin.
La résille permet d’intégrer complètement ces coursives dans la volumétrie de l’extension.

Pour en savoir plus

thumbnail of articleResilleConstruction Moderne

Construction Moderne – Ehpad [extraits]